[ Cafés des Sports ]

France, 2019 - (en cours)

Carte des Cafés visités à date : ici

.

Avec plus de 610 enseignes recensées en France, les Cafés et Bars des Sports occupent les 2 premiers rangs des noms de bar les plus portés dans l'Hexagone (Insee, mai 2019 - avec l'aide de MTMX).

Derrière ces médailles d’or et d’argent existe toutefois un revers : la chute vertigineuse du nombre de bars sur notre territoire. Alors que l’on en comptait plus de 200 000 dans les années 1960, le chiffre est passé à 36 000 en 2015, pour 26 000 communes sans bistrot (France Boissons / Crédoc). Ces Cafés des Sports représentent ainsi une forme d’étendard pour ces” bastions” de rassemblements et de rencontres, mais surtout de vies.

Photographie(s) d’une France des troquets et de leurs habitués, colorée à coup de cartes écornées et de cacahuètes salées.

- Extrait -

.

Assis seul à sa table avec sa monture double-verres, Marius se confie : "depuis 60 ans je commande presque toujours la même chose : un rosé-limonade."

Ansouis (84)

Le Lion-d'Angers (49)

Jacques n’a pas eu “envie de sortir ces derniers jours, il a plu tout ça” confesse-t-il à Sylvie, la patronne. 20 minutes avant la fermeture il commande un “ballon de rosé". Et le descend tranquillement, les yeux tournés vers la télé.

Saint-Mars-La-Jaille (44)

Cela fait 7 ans que Farida a ouvert son propre café, après déjà plus de 20 piges dans le milieu. "Pour en arriver là j'en ai sué" concède-t-elle. Sa particularité ? Servir des toasts de mousse de foie et des Curly au comptoir.

Pertuis (19)

Egreville (77)

Louis est un habitué et un local de l'étape même, puisqu'il habite à 50m de son café. "C'est mon QG oui" souffle-t-il.

Pertuis (84)

Les mains et cuisses de Georges, Robert, Manu, Gérard et Horacio, concentrées sur une partie de Contrée.

Aix-en-Provence (13)

Ancien commercial, Olivier a décidé en 2017 de reprendre le Bar des Sports du village. Ce matin-là il regarde depuis son comptoir un match de boxe à la télé. "C'est Tony Yoka qui passe !" me précise-t-il.

Boën-sur-Lignon (42)

"Pour nous ce rendez-vous, c’est notre messe du lundi matin. Parce que quand on rentre à la maison, on se fait sonner les cloches !", Alain

Egreville (77)

Georges vend des oeufs. Sans bénéf. Et ce sont même pas les siens, mais ceux d’un fermier de « Saint-Laurent-des-Autels. J’y vais une fois par mois. Il peut pas les mettre dans l’commerce car ils sont pas calibrés, alors je m’en charge » détaille-t-il. Pour dépanner. Mais surtout « pour garder du lien avec les gens » comme il dit, lui le jeune retraité.

Thouaré (44)

Gaillac (81)

"Je tiens à ce que mon bar soit un vrai café du village, sans Internet ni Facebook. Pour moi c'est et ca doit rester un lieu de lien social, d'échange, de mise en relation", Éric

Saint-Paul-le-Jeune (07)

Pour aller aux toilettes, il faut traverser la cuisine d'Olivier. Sur la gazinière mijote son déjeuner.

Boën-sur-Lignon (42)

Janville (28)